Première semaine : 0 – 7 jours 

Naissance : Les ratons naissent nus, aveugles, et sourds, complètement dépendants de leur maman. Ils ne peuvent pas réguler leur température seul, ils pourraient tout simplement mourir de froid, sans elle. L’accouchement présente de sérieux risques, si la rate est trop jeune, trop vieille, trop faible, fausse couche … Si jamais du sang apparaît mais qu’elle n’accouche pas dans les heures qui suivent il y a un souci. Si jamais elle est gestante depuis plus de 24 jours alors il y a un problème aussi. Dans ces deux cas, contactez rapidement un vétérinaire…

S’assurer que les petits vont bien et différencier les sexes/poils/oreilles.

Vous pouvez tripotter les bébés dès le début : tout dépend de la maman. Opium était avec nous toute adorable, mordillant doucement quand on la gonflait un peu trop ou lorsque nous allions trop loin. Très jeune et donc potentiellement très stressée, nous l’avons laissée gérer un maximum, en lui apportant toute l’aide humaine possible sans trop être envahissants. Nous avons donc attendu qu’elle se sépare de ses petits pour aller gambader et prendre l’air pour se mettre à les observer. Il faut noter deux choses vraiment importantes : l’état général du raton, et son ventre. Normalement, il doit être propre, et ressembler à la photo qui suit. Il est surement d’une couleur différente, mais c’est tout. Pour le bidon, celui de votre patate observée doit être blanc au même endroit (à peu près). Les petits ont la peau transparente au début (et c’est pratique !)

La litière : On m’en a conseillée aucune, mais j’avais lu de moi-même (et avant de recevoir le conseil bien sûr) que des gens mettaient du chanvre. Dans notre cage il y en avait, donc, que la maman avait … Soigneusement enlevé pour faire un tas parfait tout autour des petits ! (Un genre de muraille) Je l’ai retiré dès qu’on m’a dit que ce pouvait être dangereux … (Ca n’a pas du tout plut a Opium d’ailleurs.) En fait c’est simple, la litière doit être : des mouchoirs et du sopalin. Blancs, sans motifs à cause de l’encre, et si possible assez bons en absorption. 0 tissus, 0 litière.

La cage : 0 barreaux, 0 étages. Une cage de maternité c’est vraiment top, (un bac et du plexi a la place des barreaux) tout en laissant l’opportunité à la maman de se barrer, mais surtout pas trop longtemps, car les petits peuvent avoir vite froid. Sur « Dessinemoi1rat » ils préconisent la manipulation de 5 à 10 minutes et surtout pas plus pour la première semaine.

Pareil, sur « Abracadab’Rats » ils expliquent que certains cas peuvent se produire, les voici :

La rate devient violente envers ses petits, elle les mange : Un souci, une angoisse, ou elle se sent incapable de s’occuper des bébés. Elle est trop jeune et n’a malheureusement pas encore d’instinct maternel. Il y en a trop et elle ne se sent pas capable de tous les gérer. Elle sent qu’ils ne sont pas viables. Etc…

La rate a fait deux tas et ne s’occupe que d’un : Les rates ont, il me semble, 12 tétines. Si elle vous pond 13 lardons, il y a un souci. Si jamais ils sont 20, bon, ben forcément, ça va être complexe… Alors voilà, si elle fait deux tas, tentez de changer les ratons de tas de temps en temps de façon à égaliser !

A la fin de la première semaine ils vont davantage gigotter et avoir de beaux petits duvets. Ils peuvent réguler leur chaleur presque comme des grands, et en plus, ça fait déjà quelques jours qu’ils entendent ! Pensez à ne pas les laisser à côté d’une télé ou d’un truc qui fait du bruit longtemps ça les perturberait plus qu’autre chose.